Volontariat au Maguen David Adom, découvrir et soutenir Israël autrement

Johanna a 20 ans et est arrivée en Israël  depuis quelques mois pour découvrir le pays comme des milliers de jeunes le font tous les ans. Elle est ici pour un an.
Elle s’initie a l’hébreu pour être à même de pourvoir efficacement communiquer dans sa vie de tous les jours.
Elle étudie l’Histoire du peuple juif et d’Israël pour être capable de mieux comprendre ses origines et prendre ses décisions, choisir les orientations de sa vie future.
Qu’est ce qui fait que Johanna est différente des autres milliers de jeunes viennent en Israël chaque année pour quelques mois?
Johanna est volontaire et bénévole au Maguen David Adom, l’Organisme Nationale de Secours d’Urgences Médicales en Israël.

Johanna se rappelle : »Enfant et adolescente, je venais en Israël très souvent et je connaissais le Maguen David Adom. Mais je ne connaissais pas ses nombreuses activités médicales et humanitaires. Avant le début de mon séjour, j’ai découvert la possibilité de rejoindre cette grande famille qui met au quotidien toute son énergie pour sauver des vies ».

Après quelques mois de découverte d’Israël et d’étude de l’hébreu, Johanna a suivi avec d’autres jeunes venus du monde entier, une formation intensive de 60 heures d’initiation aux gestes de premiers secours ». Et Johanna nous dit avec une voie toujours motivée « À la fin de cette formation, j’étais prête pour vivre une expérience unique ayant pour seul objectif sauver des vies et soutenir Israël. »

Le programme auquel Johanna participe est géré par le département international du Magen David Adom. Ce programme permet à des centaines de jeunes originaires des quatre coins du Monde de venir s’investir bénévolement au sein des services de secours d’urgences médicales israéliens, de quelques semaines à un an, avec des secouristes (paramédicaux et médecins) israéliens.

Johanna continue avec enthousiasme : « Maintenant, quand je monte dans une ambulance du Maguen David Adom, je suis toute excitée et à la fois bouleversée à l’idée de sauver des vies! ».

Cette jeune française de 20 ans n’oublie cependant pas le plus important, sa mission : « je dois être prête à affronter toutes les situations. Arrivée sur les lieux, je dois être active, sure de moi et efficace. Je dois participer à améliorer l’état du patient avec les connaissances que j’ai acquise en formation, les instructions des secouristes israéliens qui sont à mes côtés et avec la tendresse avec laquelle je peux réconforter le patient et ses proches. Une fois ma mission accomplie, j’ai le sentiment d’avoir été utile, car je sais que nous avons fait tout notre possible. »

« Cette expérience est vraiment enrichissante et inoubliable. Et je pense que tous les jeunes (francophones) devraient se mobiliser pour vivre une fois dans leur vie cette expérience magique. Ce volontariat m’a apporté beaucoup pour ma vie future. En effet, cette expérience unique qui m’a fait entrer dans la vie active et comprendre un peu plus la société israélienne. D’autre part, être volontaire m’a permis d’améliorer mon niveau d’hébreu en communiquant avec les autres secouristes et les patients. Je me sens  avoir été utile et je suis heureuse d’avoir aidé Israël à ma façon. C’est un volontariat qui marche dans les deux sens, d’un côté, j’aide les gens qui en ont besoin et d’autre part ces même personnes me permettent d’améliorer ma connaissance de l’hébreu, d’Israël et de moi-même en me rendant plus responsable, plus mature ».

Notre volontaire conclue avec une touche personnelle:  » Mon Français me sert de temps à autre, car pour faire oublier aux patients leurs douleurs,  je leur apprends quelques mots de Français… ».

Aujourd’hui plus que jamais, alors que la situation sécuritaire est instable, avec les tirs de missiles sur les villes du sud du pays, les jeunes volontaires du programme Yochai Porat (z »l), sont une ressource humaine importante pour le Maguen David Adom, un stimulant pour les équipes israéliennes. Pour ces jeunes qui viennent découvrir Israël, le Maguen David Adom leur permet de se fondre dans la société israélienne et d’en comprendre mieux certaines facettes invisibles à qui ne sauvent pas de vies avec le Maguen David Adom.

Publicités