Exercice des services d’urgence à l’aéroport Ben Gurion de Tel-Aviv

Le 6 juin, au matin, un exercice des services d’urgence simulant une catastrophe aérienne à l’aéroport international Ben Gourion – Tel-Aviv à Lod (Centre d’Israël) a eu lieu.

L’exercice, dénommé, « Flamingo », simulait une catastrophe aérienne majeure, tel que le crash d’un avion gros porteur de type Boeing 747, ayant à son bord 190 passagers et des réservoirs avec 100 tonnes de carburant. Les équipes de secours de Maguen David Adom ont pris une part importante à cette manœuvre ayant permis de tester la capacité de fournir un traitement urgent à un nombre massif de victimes de tous les types.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le but de cet exercice était de tester les procédures d’urgence de l’ensemble des services pouvant être impliqué dans un tel événement et sa gestion. Une attention particulière a été porté aux activités ayant lieux au niveau du poste médicale avancé et de son commandement, ainsi qu’au niveau de la noria d’évacuation. De nombreux moyens de secours du MDA ont été déployés, tel que, des ambulances, des unités mobiles de soins intensifs, des scooters-ambulances, des ambulances tous terrains, des postes de commandement mobiles, des urgentistes du MDA (secouristes, infirmiers, médecins). L’ensemble de cet exercice a été réalisé en étroite coopération avec les services de l’administration aéroportuaire, les services d’incendie et de secours, les forces de polices et l’armée.

Le directeur de l’aéroport Ben Gourion, Shmuel Zakai, a déclaré à la fin de l’exercice: « Il n’y a pas beaucoup de sites en Israël où l’état d’urgence peut être déclaré, et ainsi mobiliser des centaines de sauveteurs (secouristes, pompiers,…), des centaines d’ambulances, des dizaines d’engins des services d’incendie, qui savent immédiatement vers où se diriger et comment agir. La population doit savoir que nous sommes entraînés pour répondre à tous les types de crise et y répondre dans les meilleures conditions le cas échéant ».

Pour le directeur général du Maguen David Adom, l’organisation nationale de secours d’urgence médicale en Israël, Eli Bin, « Malheureusement, Israël a déjà eu à affronter divers types de catastrophes, mais, heureusement, jusqu’à présent, nous n’avons pas eu faire face à des catastrophes aérienne de ce type. Néanmoins, l’importance des exercices de cette catégorie est cruciale et il ne fait aucun doute que ce n’est que grâce à ceux-ci que nous pourrons être apporter une réponse pleine, efficace et au maximum de nos capacités si un tel scénario venait à se produire ».

Publicités