Simulation d’une explosion d’une bouteille de gaz : Exercice commun au MDA, au Ministère de la Santé, à Tsahal et à la Police israélienne

Le 28 juin dernier, a eu lieu, sur le mont Méron (Nord d’Israël), un exercice simulant l’explosion d’une bouteille de gaz causant plus de 1000 victimes. Cet exercice était commun au Maguen David Adom, au Ministère de la Santé, à Tsahal (en particulier le Commandement de la Défense Passive) et à la Police israélienne.

La simulation avait fictivement lieu lors du rassemblement de centaines de milliers de fidèles lors des festivités de Lag Ba’Omer (qui ont lieu chaque année au mois de mai).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le but de cette manœuvre était de tester les procédures d’urgence de l’ensemble des services pouvant être impliqués dans un événement d’une telle envergure et sa gestion aussi bien à l’échelon locale (sur le site de l’accident), qu’à l’échelle nationale (mobilisation de moyens humains et matériels). Le Maguen David Adom a mis en œuvre ses hélicoptères pour simuler l’évacuation de blessés les plus graves. Cet exercice incluait d’autre part la simulation de l’organisation de la collecte de dons de sang dans l’ensemble du pays afin de permettre le traitement des trés nombreuses victimes. Les équipes de tout le pays ont été (pour l’exercice) en état d’alerte maximum afin de permettre d’assurer simultanément le traitement du grand nombre de victimes simulées et les urgences réelles courantes que l’organisation nationale de secours médicales d’urgences doit traiter de manière routinière chaque jour.

Le directeur général du MDA en Israël, Eli Bin, a déclaré « Cet exercice a permis de tester la réactivité du Maguen David Adom de la région du Jourdain et de son commandement à l’échelon régional et à l’échelon national. D’autre part, ses capacités à collaborer avec d’autres acteurs sécuritaires et de secours en Israël ont été mises à l’épreuve. Le MDA prépare de manière continue ses équipes à de telles situations d’urgence, en apprenant à tirer des leçons de ces exercices de simulation, afin d’être qu’elles soient pleinement opérationnelles si de tels événements venaient à se produire en réalité ».

Publicités